Alexander Bichev,
Photo: réseaux sociaux

Alexander Bichev, 22 ans, a grandi dans la région de Voronezh, le village de Kamenka; selon lui, c’était là que les années les plus heureuses étaient.

“Ces huit années où j’ai vécu là-bas, je me souviens encore. Notre maison dans le village, un arbre abattu à proximité, où j’ai toujours joué. Chaque été, j’attendais des amis de Voronej. Puis, quand ils ont déménagé, ils ne m’ont pas accepté au début, ils m’ont considéré comme un simple du village, ils étaient simples, Sasha admet.

Déjà dans les années 13, il était à l’international a décerné le premier prix au festival-concours « Wind Rose », qui a eu lieu à Moscou, dans une salle de concert « Izmailovo » dans la nomination « Pop Vocal ».

De 2004 à 2011, il a été formé à l’Ecole de l’Opéra Galina Vishnevskaya à Moscou au département d’opéra, dans la classe de chant académique.

“Je suis diplômé du Collège Vishnevskaya et toute ma vie j’ai chanté quelque chose entre la scène et l’opéra. Toujours aspiré à être à un niveau élevé. Je suis allé à l’équipe de Gradsky, car apprendre d’un tel maître vaut beaucoup. Je ne m’attendais pas à ce que Leonid Agutin se retourne. J’espérais Pelagia, parce que cette personne brillante et gentille est proche de moi en esprit. “

En 2010, le premier concert solo d’Alexander Bichev a eu lieu à Moscou, sur l’ancien Arbat, dans le club Doolin-House. Au même moment, l’un des spectateurs présentait à la jeune chanteuse l’icône de Nicolas le Wonderworker, devenu la mascotte de Sasha. Avec elle, il ne se sépare plus jamais, porte toujours dans sa poche au coeur.

« Il y a plusieurs années, j’ai eu un premier concert solo, un homme est venu me voir après le spectacle, a remercié pour le concert et a donné une petite icône de Saint-Nicolas. Depuis, elle est toujours avec moi, je me sépare d’elle seulement quand je vais au lit. Je le mets toujours dans la poche intérieure de mon cœur et mon âme se calme. Sur une audition aveugle mon talisman était certainement avec moi, donc aller sur scène, je ne suis pas un peu inquiet, mais seulement reçu le plaisir de ce qui se passe ».

Au printemps 2011, il est devenu le gagnant du premier prix du concours vocal russe. F.I. Shalyapin, et à l’hiver 2012, il est devenu lauréat du concours international “Romansiada”.

À l’automne 2012, avec le chanteur biélorusse (coloratura soprano) Lyudmila Lazarchik a donné un grand concert à la Maison-musée de F.I. Chaliapin.

Bichev est actuellement étudiant au département d’opéra de l’Institut pédagogique musical. Ippolitova-Ivanova dans la classe de professeur, Artiste du peuple de Russie SB. Yakovenko, tout en participant simultanément au projet “The Voice” sur la première chaîne.

“De tels sentiments sont une fois dans une vie. Parfois, il semble qu’ils ne se tourneront pas vers vous, et vous êtes prêt à vous arrêter, mais soudain, le moment le plus heureux se produit quand ils se tournent vers vous. Des émotions inoubliables. C’est bien que la compétition soit vraiment très honnête et ouverte. On ne peut pas prévoir, cela dépend des participants, comment ils vont continuer à chanter et apprendre tous les conseils qui leur sont donnés par les mentors. “

Avec Alexander pour auditionner sont venus son père et son accompagnateur. Le jeune homme leur est très reconnaissant.

“Aujourd’hui, mon père m’a soutenu, qui est mon principal ami dans la vie. S’il n’avait pas décidé d’aller à Moscou à son époque, je ne serais pas là. C’était très difficile la première fois à Moscou, ils ont travaillé sur des œuvres étranges, mais maintenant tout va bien, bien sûr. Oksana, mon accompagnatrice, est également venue me soutenir. M’a aidé à limiter l’excitation et, surtout, à chanter. Merci beaucoup pour votre soutien. “