Alexander et Sergey Grinchenko, acrobates, vainqueurs de la 4ème saison, 2010.

Le spectacle est venu de Pervomaisk (Moldavie) à l’âge de 28 ans (Alexander) et 23 ans (Sergey).

On les appelle voltigers, c’est-à-dire des acrobates qui travaillent sur le terrain. Il s’agit de l’art le plus complexe à l’âge de six ans, intéressé par le jeune Sergei, qui a arrêté et son frère aîné Alexandre, à l’âge de 13 ans. Nous étions engagés dans un club rural ordinaire. En outre, ils ont fixé l’objectif d’avoir une bonne forme physique pour entrer dans l’école nautique, mais le destin a décidé autrement. Aujourd’hui, ils sont réputés pour maîtriser les figures les plus compliquées, dont “kopshtein”, lorsqu’un acrobate garde l’autre tête à la tête. De tels voltigers à mains sont arrachés dans de nombreux pays du monde. Un voyage dans une grande vie a été la participation à la “Minute of Fame”, où, étrangement, Grinchenko n’a pas du tout opté pour la victoire.

– Nous ne nous attendions absolument pas à ce que nous gagnions, – se souvient Alexander. – Nous sommes allés chercher une vidéo de haute qualité de notre performance. Et soudain, ils sont devenus les meilleurs. Sur l’argent gagné (10 millions moins les taxes), acheté avec son frère un grand appartement à Odessa – en a toujours rêvé, car ils vivaient dans une grande famille avec une kitchenette de 6 mètres carrés. Encore assez d’argent pour réparer le studio, où ils étaient engagés. C’était difficile la première fois après la victoire – nous avons été déchirés en tant que célébrités. Mais nous ne sommes pas des pop stars. Nous avons un genre et des objectifs différents dans la vie.

Immédiatement après la victoire dans le spectacle pendant deux mois s’est envolé pour la France. Beaucoup de propositions ont été émoussées, nous avons été activement appelés en Russie, mais nous n’avons pas pu interrompre le contrat. Nous avons maintenant un contrat avec le théâtre de Francfort-sur-le-Main. Nous travaillons tous les jours sauf le lundi. Nous faisons absolument le même nombre que sur le “Minute of Fame”, seulement légèrement changé les costumes.

Mon frère et moi avons deux enfants. Mon fils aîné Nikita a 15 ans et le plus jeune Maxim a deux ans. La femme de Sergei, Irina, était enceinte pendant notre participation au projet. Lorsque nous avons gagné, nous pensions qu’elle allait donner le coup d’enfant dans le studio de télévision. Andryushka a maintenant 7 ans. Il y a un an et demi, ils ont eu une fille, Evelinka.

À partir de six ans, Nikita s’est livrée à un exercice d’équilibre des mains. Et je pensais qu’il continuerait la dynastie. Cependant, le fils de 14 ans a dit: “Papa, je ne veux pas être comme toi et mon oncle.” J’ai paniqué pendant environ deux semaines, mais nous avons fermé le sujet et décidé qu’il était impossible de forcer la profession à l’enfant. Il a commencé à s’occuper des technologies informatiques et du développement de sites. Deux ans plus tard, Nikita prévoit d’entrer dans l’université de Moscou.

Victor Kochkin et Daniil Anastasin, danseurs dans le style de breakdance, vainqueurs de la 5ème saison, 2011

Nous venions de Nijni Lomov, région de Penza, Victor avait 20 ans, Daniel – 15 ans.

Le duo de deux gars sans jambes d’une pension pour enfants handicapés physiques a suscité l’enthousiasme pour tout le pays. Comment peux-tu danser comme ça? Après le succès, les gars continuent à faire leur truc préféré.

– Après la fin du projet “Minute of Glory”, j’ai beaucoup voyagé en Russie avec des tournées, – dit Victor Kochkin. – Et en 2014, les frères Zapashny m’ont invité à jouer au Grand Cirque de Moscou. Et maintenant, je travaille avec eux depuis plus de deux ans. Dans le cirque a commencé à développer des genres plus lourds physiquement, par exemple, je joue maintenant le numéro “Air” (éléments acrobatiques exécutés en altitude). Je peux dire que la “Minute of Glory” m’a fait une grande personne.

– La principale réalisation de la “Minute of Glory” est que moi et Viktor, nous avons changé l’attitude envers les personnes ayant un handicap physique, admet Daniil Anastasin. – Après le projet, nous avons également trouvé des familles et c’est très important pour nous. Maintenant j’étudie le sociologue à Moscou, la première année de l’université humanitaire. J’ai déjà une éducation secondaire spéciale – un comptable. Si vous vous rappelez le moment après la victoire, notre calendrier de tournées était prévu pour un an. Mais le temps passe, les gens nous oublient et c’est normal. Le projet m’a donné beaucoup d’objectifs et de foi dans la vie, dans de bonnes personnes, et je vous dirai que nous devons encore nous déclarer!

Igor Butorin, maître hulahupa, vainqueur de la 6ème saison 2012

Photo: Archives personnelles d’Igor Butorin

Il est venu à l’Allemagne à l’âge de 21 ans.

Il vit en Allemagne dès l’âge de huit ans, où il a déménagé avec sa famille de Kemerovo. À la fin des années 90, le père d’Igor, Eugene Butorin, a trouvé un emploi dans l’une des tentes de cirque allemandes. Après trois ans à Munich, Igor est resté là-bas … Toute l’enfance du garçon a été passée dans l’arène sous la direction de son père. Kuvyrochki, roues, ponts, ficelles … Et quand il a eu 12 ans, papa a remarqué que le garçon retournait habilement les hulaohups – et pas comme les filles, mais à la manière des hommes. À partir de 16 ans, Igor a déjà agi de manière indépendante sur des terrains de cirque.

– Le nombre qui a gagné le public et le jury de “Minute” de la renommée est l’incarnation de l’ancienne école. Maintenant, le cirque est toujours dominé par la démonstration de trucs et de techniques sans individualité ni caractère. J’ai été enseigné par un homme qui a parlé dans l’arène au début du 20ème siècle “, a déclaré Evgueni Butorin. “Après avoir repris son expérience, j’ai créé un numéro pour mon fils.”

Un gars incroyablement artistique avec hulaohupami s’est ensuite souvenu par beaucoup, et la victoire dans le projet était inconditionnelle. Millions de roubles, qui ont remporté le spectacle, Igor a dépensé pour acheter une voiture.

“Maintenant, Igor a beaucoup de travail”, dit le père. – Il était en demande en Europe avant de participer à la “Minute of Fame” et continue avec succès!