Ce n’est pas la première fois que vous venez à Moscou. Quand vous parlez de la Russie à vos amis, comment décrivez-vous notre pays? Qu’est-ce qui vous a surpris quand vous êtes arrivé pour la première fois et continue de surprendre jusqu’à présent?
Helen Rolle

J’étais à Moscou au début des années 90 et je me souvenais très bien de mon arrivée. J’ai été très impressionné par la Place Rouge et le Kremlin, ou plutôt par leur taille. Le territoire semble si vaste… En France, bien sûr, tous les sites et les rues sont plusieurs fois plus petits, à Moscou, tout est simplement gigantesque! Mais en même temps vous avez tous les bâtiments bas, à cause de cela il semble que la ville soit très belle et remplie de lumière. Et ça m’a surpris, curieusement, votre système de sécurité. Il semble que les gens sont contrôlés partout. Même à l’entrée du restaurant, un détecteur de métal a été installé. Je ne suis pas habitué à cela.

Cette fois, vous venez chez nous en tant que chanteur. Quelles personnes ou quels événements vous incitent le plus souvent à écrire des chansons?
Helen Rolle

Chansons pour moi – une occasion de dire à haute voix ce qui me passionne le plus. En général, j’essaie de garder mes pensées et mes expériences personnelles pour moi, alors je choisis la créativité pour l’expression de soi. C’est-à-dire que je ne parle pas, mais mes chansons. Et le processus d’écriture pour moi en tant que thérapie, je éclabousse tellement les émotions. Les émotions sont mon inspiration, tout commence par elles.

Le monde entier et la Russie en particulier, vous ont reconnu après le rôle principal dans la série “Helen and the Guys”, qui a eu lieu il y a plus de 20 ans. Il vous manque?
Helen Rolle

Pas du tout Après cela, il y a eu une suite avec nos héros, grâce à laquelle nous avons sauvé non seulement l’équipe, mais surtout l’esprit commun. Il y a quelques années, j’ai eu une petite pause, après quoi je suis revenu à la nouvelle série sur Helen – “Love Vacation”. Il était très triste quand la chaîne TF1 a décollé de l’air, mais le producteur Jean-Luc Azul (auteur de « Ellen et les garçons, » en Russie est plus connu sous le pseudonyme de Jean-François Porry – .. Remarque jour de la femme) est venu avec l’idée de continuer sous le titre de “The Mysteries of Love”, qui est actuellement en ondes depuis 5 ans, et en avril, nous célébrons le 300ème épisode. Donc, “Helen et les gars” est le bonheur, qui continue.

Donc, vous n’avez pas eu à vous séparer des partenaires de l’émission. Es-tu devenu ami alors? Communiquer en dehors de l’ensemble?
Helen Rolle

Oui, nous sommes devenus amis et c’est formidable de pouvoir travailler avec les meilleurs amis que vous connaissez depuis plus de 20 ans! Nous nous voyons encore tous les jours sur le plateau de “The Mysteries of Love”, et nous ne nous ennuyons jamais de la société de l’autre. Nous nous réjouissons chaque matin quand nous nous rencontrons. Nous sommes très bons amis, en essayant de tenir ensemble des vacances pour visiter l’autre le week-end … Par exemple, faire un voyage pour voir les moutons, qui sont élevés dans le pays Patrick (Pyuideba, qui a joué le rôle de Nicolas -.. Remarque Journée de la femme).

Et quels cas avec les fans dont vous vous souvenez? Y avait-il quelque chose de drôle?
Helen Rolle

Il y en avait beaucoup. Mais le moment le plus mémorable, quand le bébé est âgé d’environ cinq ans, il m’a vu, cassé des bras de sa mère, a couru et littéralement sauté sur mes genoux et serra dans ses bras. Maman ne m’a pas reconnu et a couru en criant: “Qui es-tu? Comment est-ce que mon fils te connaît? “Elle avait l’air très effrayée – parce que son enfant courait vers un étranger. Je l’ai calmée: “Ne t’inquiète pas, je suis juste montré tous les jours à la télé.” C’est tellement mignon et en même temps effrayant. En général, il est toujours incroyable de voir comment les gens me font confiance. Ils abordent, embrassent, expriment des émotions en tant que membre de la famille. Nous sommes vraiment proches des fans.

Nicholas et Helen – ah, comment nous les avons aimés!
Photo: cadre de la série “Helen and the guys”
Cette année, vous avez 50 ans et vous êtes magnifique. Quels cosmétiques utilisez-vous? Qu’est-ce qui est inclus dans votre routine quotidienne de soins personnels?
Helen Rolle

Merci pour le compliment! Je suis très proche de la nature depuis mon plus jeune âge. Et pour prendre soin de moi, je choisis des produits que je connais et en qui j’ai confiance. Je ne veux pas que ma peau absorbe la chimie, donc je n’utilise que de la nature. Si la crème contient trop d’ingrédients, je ne l’utiliserai pas. Maintenant, cela devient plus facile, car de nombreuses marques produisent des produits biologiques et écrivent honnêtement ce qui est inclus dans la composition. Et même il y a quelques années, trouver ce dont j’avais besoin n’était pas facile. Dans la vie de tous les jours, je ne suis pas peint – j’en ai assez sur le plateau. Le maquillage TV est assez lourd, alors le reste du temps, je laisse ma peau se reposer.

Avec l’âge, pouvez-vous dire que vous avez davantage confiance en vous?
Helen Rolle

Je peux dire que je me sens plus féminin. Je viens de réaliser que de beaux vêtements et de prendre soin d’eux-mêmes sont un signe de respect pour soi et pour les autres. Et plus je passe du temps à Paris sur le plateau, plus je dois déployer d’efforts pour bien paraître. Dès que je suis chez moi, en dehors de la ville, cela ne me dérange pas. Beaucoup plus je me soucie du temps passé avec ma famille.

Vous démystifiez le mythe de l’importance de la mode pour les femmes françaises! En général, avez-vous des habitudes qui peuvent être appelées typiquement françaises? Par exemple, l’art de vivre est l’art de vivre.
Helen Rolle

Oui, c’est à propos de moi. Des dîners en famille autour d’une grande table, sans le son d’une télévision ou d’autres bruits gênants, lorsque tout le monde peut parler, profitez du moment passé ensemble. Pour moi, les manières sont très importantes, la capacité d’utiliser un couteau et une fourchette, la disposition correcte des lunettes sur la table. La galanterie, la bonne éducation, la politesse – tout cela est aussi important en France. Et pourtant je suis une vraie française en ce sens que j’aime le fromage, le vin et le pain délicieux! C’est la joie de vivre.

Arrivez-vous à passer du temps en personne? Tu racontais comment tu aimes tes chevaux …
Helen Rolle

J’adore toujours ces animaux, mais malheureusement je n’ai pas mes chevaux maintenant. Habituellement, je consacre tout mon temps libre à la famille, car à un autre, je travaille beaucoup. Et pour moi, je vais au jardin – c’est ma passion. Aussi le temps prend soin des animaux de compagnie: chiens, chats, poules et un coq! Et j’ai toujours aimé les promenades en forêt. Pour rétablir la force, j’ai besoin de nature et d’air frais.