19 faits sur “50 nuances de gris” qui feront tourner le monde

Il est temps de commencer à préparer la première. Il nous reste très peu de temps, alors nous achetons des menottes, des huiles de massage, des fouets et, en même temps, nous apprenons des faits intéressants sur les “Shades”.


Archives photo des services de presse

L’écrivain Erica Leonard, l’auteur de “50 nuances de gris”, connu sous le nom de EL James, a un autre pseudonyme littéraire “Snowqueen’s Icedragon”, qui se traduit par “le dragon de glace de la reine des neiges”.

À l’apogée de la popularité des «50 nuances de gris», les dépanneurs américains ont été obligés de commander deux fois plus de cordes, car ils volaient comme des petits pains.

Une organisation de femmes au Royaume-Uni était tellement dégoûtée par les livres d’EL James qu’elle a demandé aux gens de faire don de leurs copies de “Shades” pour des actes de protestation. Cependant, seulement 24 spécimens ont été fournis pour le feu, il a donc été décidé d’abandonner le brûlage rituel et d’utiliser les pages de livres comme papier hygiénique. Débrouillard!

Les actrices qui ont auditionné pour le rôle d’Anastacia Steel ont dû lire un monologue du film “Persona” d’Ingmar Bergman (1966).

Des scientifiques de l’Université du Michigan ont mené une étude sur l’impact des “50 nuances de gris” sur le comportement des femmes. La conclusion était plutôt primitive (et pour l’essentiel, en principe, il est évident de savoir quoi cacher): les “nuances” provoquent des changements fréquents de partenaires et de mauvais comportements chez les femmes. Mauvaises, mauvaises filles!


Archives photo des services de presse

Oprah Winfrey a un jour avoué être une grande fan des “50 nuances de gris”: “J’ai téléchargé toutes les parties et je les ai lues avec grand plaisir, ce qui est un vrai plaisir coupable. La vérité dans ma tête continuait à tourner “Arrête de parler, va droit au but!” “

La rédactrice en chef Joan Rowling lui a pris la promesse qu’elle ne serait jamais quoi lire, mais même toucher aux romans d’EL James. Probablement que l’écrivain ne se heurte pas soudain à sa déesse intérieure.

Lors du tournage du film, les acteurs ont subi plusieurs blessures à plusieurs reprises, le plus souvent à cause de diverses manipulations avec des cordes. Si vous comprenez de quoi nous parlons …

Dans le monde entier, plus de 100 millions d’exemplaires de “50 nuances de gris” ont été vendus, soit plus que les ventes des séries “Harry Potter et les Reliques de la Mort” et de la série “Twilight”.

Avant le tournage du film, Hollywood a raconté qu’Angelina Jolie elle-même rêve de projeter le roman. Ensuite, toutes ces spéculations ont été réfutées. Je me demande comment le film se produirait s’il s’avérait que c’était vrai?

Pour le rôle dans “Shades”, Jamie Dornan devait travailler dur sur la démarche. Selon le scénario, Christian Gray doit marcher avec confiance et confiance, et ne pas aimer Jamie – joyeusement et sans rien faire.

Le livre a inspiré différents fabricants, non seulement pour augmenter la production d’armures et de cordes, mais aussi pour des choses aussi étranges que l’ours en peluche – Christian Grey, vêtements pour enfants, hamburger, jeux de société, livres de cuisine.

Pendant le tournage, Dornan a eu son propre expert sexuel qui l’a aidé à s’habituer au rôle et a expliqué toutes sortes de “trucs”.


Archives photo des services de presse

Certains sociologues disent que “50 nuances de gris” ont provoqué un boom du taux de natalité en Amérique. Mais jusqu’à présent, il n’y a pas de preuves solides à l’appui de ce fait.

Les propriétaires de l’hôtel britannique Damson Dene Hotel dans les chambres ont remplacé la Bible dans les tables de chevet pour le roman “50 nuances de gris”. Il leur semblait que maintenant ce serait plus urgent.

EL James dit que la musique a été inspirée par l’écriture de scènes de sexe. Donc, pour chaque livre de la trilogie, il y a une playlist, où vous pouvez trouver des chansons telles que “Toxic” Britney Spears et “Sex on Fire” Kings of Leon.

Dornan a déjà chanté dans le groupe folk Sons of Jim. Aujourd’hui, il n’existe plus.

En 1999, Dakota Johnson et sa soeur Stella Banderas ont fait leurs débuts avec un petit rôle dans le film “Une femme sans règles”. Ils ont joué les filles du protagoniste, joué par leur mère dans la vraie vie, Melanie Griffith. Le film a été réalisé par son beau-père, Antonio Banderas.

Jamie Dornan buvait quotidiennement cinq cocktails de protéines et trois heures par jour, sept jours par semaine, dans la salle de gym, y compris cent sit-ups.


Archives photo des services de presse

About

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

41 − 39 =