comment se débarrasser de l'œdème sur les pommettes
Comment se débarrasser de l’œdème sur les pommettes
Photo: Getty

Physiologie de l’œdème sur les pommettes – causes et manifestations

En règle générale, le sac de peinture semble toujours identique pour les mêmes raisons. Malheureusement, c’est une caractéristique banale du corps, à laquelle vous ne pouvez pas échapper. Et il est associé à la vieillesse. Bien qu’il puisse se manifester même dans la jeunesse et l’enfance, s’il y a une prédisposition. Les principales causes d’occurrence:

L’hérédité

Traction gravitationnelle des tissus mous du visage;

Diminution du teint avec l’âge

· Une abondance de tissu adipeux;

· Œdème.

Ces raisons, souvent complexes et causant des sacs de peinture sur les pommettes, pour se débarrasser de soi-même, sont assez difficiles.

En règle générale, il ressemble à un sac similaire sous les yeux. En fait, elle est causée par la protrusion et le gonflement du tissu adipeux, puis sa descente au-dessus de la barrière naturelle – le sillon nasolacrimal. Par conséquent, le souf a des limites strictes par le bas, sans sombrer dans la joue.

Façons de nettoyer l’enflure des pommettes

En règle générale, la plupart des œdèmes sur les pommettes sont éliminés par chirurgie plastique. Parce qu’il est difficile de se débarrasser des caractéristiques anatomiques, bien que cela soit possible. Cependant, il convient de démystifier immédiatement certains mythes. Ce qui n’aide pas la présence de sufs:

1. Régimes et perte de poids.

2. Massages et frottements.

3. Marche et crèmes.

En fait, le sac de peinture est une hernie. Une hernie toutes ces méthodes ne peuvent être supprimées. Bien sûr, vous pouvez forcer les sacs à “se cacher”, mais seulement pendant un certain temps. L’œdème disparaîtra et l’élasticité élevée de la peau retiendra un peu de graisse hypodermique. Enlever complètement l’enflure sur les pommettes à la maison est impossible, vous devez vous mêler. Il peut également utiliser plusieurs méthodes différentes pour obtenir le résultat.

Par exemple, les injections d’un médicament hormonal diprospan. Il provoque la dégradation et la diminution des tissus adipeux. Mais cette méthode est extrêmement rare, car il existe un risque de surutilisation. Et puis, au lieu de pommettes soignées, quelque chose de terrible se produira. Efficace est la liposuccion de la zone touchée. Mais quelques mois ou années plus tard, le gonflement peut réapparaître.

Jusqu’à présent, le meilleur remède, même radical, est le resserrement endoscopique. Pendant cette opération, les tissus en excès se déplacent pour ne pas dépasser. La peau se resserre et empêche la formation d’un sac. Et alors, les œdèmes sur les pommettes, dont seules les photos étaient auparavant horrifiées, ne le seront plus.