Maladie féminine grave: adhérences sur les ovaires

adhérences sur les ovaires
Adhésions sur les ovaires
Photo: Getty

Les causes

Les adhérences sur les ovaires sont des fusions de tissus cicatriciels qui relient les ovaires et les organes voisins. Ils surviennent dans le cas où le corps réagit à l’infection dans le temps et crée des barrières mécaniques contre d’autres organes, empêchant l’inflammation du péritoine. Ces formations interfèrent avec la progression de l’œuf mûr, il est donc extrêmement difficile pour les femmes ayant des adhérences ovariennes de devenir enceintes. Les principales raisons de la formation des adhérences:

· L’inflammation;

· Infection

Avortement ou grossesse extra-utérine;

· Traumatisme abdominal;

· Hypothermie sévère;

· Prendre des médicaments;

· Lacunes pendant l’accouchement et la césarienne;

· Un effet secondaire d’une opération chirurgicale.

Premiers signes

Une des maladies féminines les plus courantes sont les pointes sur les ovaires, dont les symptômes sont à peine perceptibles et mal exprimés. Une femme doit être alertée:

Douleur constante dans le bas-ventre de la nature douloureuse;

· Dysfonctionnements du cycle menstruel;

Douleur sévère pendant la menstruation;

Douleur des rapports sexuels;

· Les tentatives infructueuses pour devenir enceinte.

Les symptômes indirects peuvent également être de la fièvre, des troubles digestifs, des nausées et des vomissements. Il y a 4 degrés d’étalement du processus adhésif. Si, au premier stade, ce sont des composés uniques qui ne se manifestent pas de manière externe, tous les ovaires recouvrent les adhérences au dernier stade.

À l’échographie, il est plutôt problématique de voir des pointes, par conséquent, si l’on soupçonne le processus d’adhésif, les médecins ont recours à la procédure d’hystérosalpingographie. Cette enquête est menée du 5ème au 11ème jour du cycle.

Traitement

Après un examen gynécologique complet, le traitement des adhérences ovariennes comprend la prise de médicaments, la physiothérapie, les injections et l’électrophorèse. En outre, il est conseillé aux femmes de bouger davantage, ce qui empêche toute fusion ultérieure des tissus. Si les méthodes traditionnelles ne donnent pas de résultat positif, il faut recourir à une intervention chirurgicale.

Néanmoins, les médecins ne garantissent pas que le processus de formation des adhérences ne progressera pas après l’opération. Par conséquent, une intervention chirurgicale est une mesure extrême à laquelle vous devez essayer toutes les méthodes possibles de traitement conservateur.

About

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 + 5 =